Blog de Catherine

25.09.2006

Gueule de bois post-votations

Filed under: Politique...chaud! — Catherine Martinson @ 23:59

J’en ai l’habitude, de ce genre de gueule de bois, lorsque je vote à l’envers du bon peuple. Mais je suis quand même chaque fois sonnée de voir que le grand sachem Blocher arrive à ses fins en faisant peur à tout le monde dès qu’il s’agit d’asile. Il s’imagine qu’on va résoudre la criminalité en réduisant à la misère et la clandestinité ceux qui n’ont pas de papiers. Il fait croire qu’en vivant dans un bunker, on sera plus heureux, mieux que tout le monde…on sera isolés et vulnérables, oui, c’est tout ce qu’on aura gagné…

Dans ce mauvais feuilleton, voilà encore deux trucs qui me font bondir:

Le PDC: c’est quoi le PDC? l’UDC avec une faute d’orthographe? pourquoi hurlent-ils avec les loups ceux-là? on ne voit plus la différence avec les autres partis de droite. Bonnet blanc et blanc bonnet.

Les mêmes qui tremblent devant une peau mate ou un regard noir, ces mêmes UPDC, pensent que pour revitaliser l’économie Suisse, il faut pouvoir vendre du terrain et de l’immobilier si possible aux riches étrangers. D’où l’abrogation de la lex Koller. En soi cette loi n’a pas de raison d’être, vu qu’elle discrimine les étrangers dans une certaine mesure. Ce qui me hérisse, c’est qu’à ces étrangers aux poches pleines, on déroule le tapis rouge et on leur vend tout ce qui nous passe sous la main. Par ici la bonne soupe! au moment où on serre la vis de façon indécente pour les demandeurs d’asile, Blocher fait une belle exception à la lex Koller pour permettre à un magnat de l’immobilier égyptien de construire un village touristique démentiel à Andermatt. Ecoeurant…

Publicités

Corse:hasard et coincidence

Filed under: De tout et de rien — Catherine Martinson @ 23:40

Ce petit voyage organisé par deux jeunes guides-écureuils nous a permis d’escalader une voie magnifique qui s’appelle le Dos d’éléphant. Je vous passe les détails techniques et l’état des pieds le lendemain, sachez seulement qu’après une approche « à fleur de peau » dans un maquis « arborescent » féroce parsemé de cairns paumatoires, ce fut une expérience granitique fabuleuse.

 Le lendemain soir, alors que nos compagnons repartaient vers le continent, nous nous sommes arrêtés dans une petite auberge du col de Bavella. Peu de monde, la télévision en marche, mais un accueil vraiment sympa. Parmi les hôtes, un monsieur déjà âgé accompagné d’un jeune à la chevelure de viking finissaient leur souper. Le monsieur lie la conversation, on apprend qu’il est guide à la retraite et qu’il vient d’Argentière. Il nous confie : « J’ai toujours rêvé de faire le Dos d’éléphant, mais je suis trop vieux maintenant…vous connaissez ? » Nous : « Justement, on y était hier » Monsieur : « Ah c’était vous ? on vous a observés à la jumelle toute l’après-midi ». Il a pu nous décrire la couleur de nos casques et de nos T-shirts « il y en a même un qui grimpait torse nu, il a dû cramer » fait-il avec un petit rire…

En fait, le monsieur n’était autre que Roland Ravanel, qui a ouvert de nombreuses voies dans le massif des Aiguilles rouges de Chamonix, un de nos terrains de jeu préférés. Son compagnon est photographe. Il a bondi chercher son portable, nous a montré les photos du Dos d’éléphant qu’il avait prises et en agrandissant un peu…nous voilà dessus, petites caravanes de fourmis amoureuses de granit et d’une belle île…

Cath en Corse, septembre

Filed under: De tout et de rien — Catherine Martinson @ 23:32

Deuxième escapade en Corse cette année ! Une semaine « à l’arraché », comme d’habitude, pour aller grimper cette fois. Impressions de ce début d’automne.

Bavella

Au col de Bavella, le ciel est une lumière, sereine, transparente et lavée de tous les péchés du monde. Baignés dans cette clarté, les troncs des pins luisent, argentés. Droits et hirsutes, ils brossent le ciel…. Ici, le vent décoiffe même le granit.

Tafoni

Le tafoni est une spécialité corse : le vent et les embruns salés creusent trous, alvéoles et cavités dans le granit. En grimpant dans ces tafonis, on se trouve au cœur d’un monde fantasmagorique de roche sculptée, rongée, trouée. Parfois c’est un vrai bestiaire de granit que l’on traverse : gargouilles, groins, têtes de canard ou de dodos, becs de rapaces, omoplates ou hanches de pierre. Ailleurs, ce sont des alvéoles couleur de miel, narines de monstres ou orbites creuses…selon l’humeur ou l’ensoleillement. Certaines tours sont si creusées qu’on les croirait égorgées par quelque tyrannosaure qui se serait enfui en emportant une large morse de granit dans sa mâchoire. Au fond de la blessure béante, le vent revient avec son burin creuser de nouvelles alvéoles. En grimpant, j’ai découvert le pot aux roses : un bouquet de cyclamens sauvages installé dans un minuscule tafoni… 

Aiguilles de Bavella

Un peuple silencieux de tours rocheuses qui accrochent les nuages et le soleil. Au crépuscule, on dirait un large groupe de manchots qui conversent en chuchotant.

05.09.2006

Elections à Fribourg (1): les pronostics

Filed under: Politique...chaud! — Catherine Martinson @ 23:02

ça fait un moment que je voulais ramener ma fraise sur les élections fribourgeoises. La Liberté (journal fribourgeois) d’aujourd’hui empoigne le sujet comme le PMU romand, c’est à dire en faisant des pronostics sur le… (..c’est pas le tiercé, ni le quinté…le hepté? le septé? va pour le septé) le septé gagnant.

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ne décoiffent rien, ces pronostics: on se dirigerait, selon l’analyse, vers un statut quo électoral: les nouveaux venus n’ont pratiquement aucune chance et les Verts sont renvoyés à leurs études. Que de frilosité de la part d’un canton qui a quand même réussi à élire par deux fois un indépendant à son gouvernement…

Le 5 novembre approche à grand pas. Pendant cette période, je ferai appel à mes souvenirs. Je chanterai comme Bénabar: « quand j’étais secrétairerégionaleduwwffribourg » …car j’ai côtoyé quelques uns de ces messieurs-dames. Je vous raconterai quelques petites anecdotes souvent aigres-douces, mais je vous dirai aussi qui j’aimerais voir accéder à l’Olympe fribourgeois…

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.