Blog de Catherine

21.06.2007

Orage

Filed under: De tout et de rien — Catherine Martinson @ 8:37

Ce matin peu après 7h30, la nuit retombe. Comme un froncement de sourcils. Une couche de nuages noirs glisse à tout allure au dessus de la ville, la cime des arbres s’affole. Comme dans le Seigneur des anneaux lorsque Sauron s’approche. Comme dans le Mississippi lorsque les tornades se préparent. Un grondement au loin, malgré la température plus fraîche, l’orage bataille.

Puis soudain, tout devient laiteux dans un grand chuintement: la pluie s’abat en rideaux serrés  et les toits se liquéfient instantanément. Tout arrive si brusquement…ce sont les orages cuvée 21ème siècle, bizarres, fantasques, brutaux.

Publicités

20.06.2007

Oh, les Verts suisses, du calme

Filed under: L'écolo, elle en pense quoi?,Politique...chaud! — Catherine Martinson @ 8:24

L’actualité politique suisse n’est pas brillante, surtout pour ceux que l’avenir de la planète, l’état de droit et les droits humains préoccupent. Electoralisme oblige…

Le conseiller fédéral Blocher continue son travail de sape et dernièrement en rajoute une couche en tapant sur l’épaule des chasseurs en disant que ce sont eux les écolos, et qu’il faut descendre les lynx (la nature doit être gérée) qui se balladent actuellement dans les Préalpes. Quand je vous disais que le racisme n’est pas loin de la haine contre les prédateurs…

Le conseil fédéral s’emmêle les pinceaux dans le message le plus hilarant qu’il n’a jamais publié pour recommander d’accepter l’initiative radicale pour supprimer le droit de recours des associations: en substance, le message de 16 pages dit que l’initiative est peu claire, que l’application concrète est encore totalement floue et incertaine et qu’il faudra engager des fonctionnaires supplémentaires pour faire le travail qui était jusque là fourni par les associations, qu’il faudra renoncer à signer la convention d’Aarhus, qui prévoit que les citoyens aient accès aux informations concernant les impacts écologiques de tel ou tel projet. Mais malgré tout, hourra, pour plus de croissance en  Suisse (!!!) il faut accepter de supprimer ce droit. Sans rire. Le conseil fédéral se paie notre tête et ce message est le signe soit d’une incompétence manifeste, soit d’un noyautage complet par l’extrême droite .

Mais tout cela, je m’y attendais. Avec un certain fatalisme. Ce qui m’a fait bondir ce matin, ce sont les élucubrations de Ruth Genner, présidente des Verts Suisses, à la radio. Pourtant, je place mes espoirs dans un parti vert qui pourrait influencer de manière plus pragmatique l’écologie en Suisse. Eh bien les voilà qui s’étripent en public au sujet d’une candidature qui va faire de l’ombre à plus d’un: celle du formidable Daniel Brélaz, qui a l’affront de prétendre à un siège au national tout en gardant la syndicature de Lausanne.

Mais bon sang, un peu de panache, les Verts! acceptez qu’il y ait des personnes hors normes et présentez-nous plutôt une vision, un projet et un avenir qui nous fasse bouger, tirez le monde en avant! sauvez la planète! ne tombez pas dans ce stupide électoralisme aux accents de féminisme mal placé et pis encore, qui risque de déraper dans un rösti graben dont vous n’avez que faire! Allez, faites nous rêver un peu! Ne nous lâchez pas déjà maintenant…

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.