Blog de Catherine

26.11.2008

Val d’Illiez, le noeud de l’affaire (du droit de recours)

Filed under: L'écolo, elle en pense quoi? — Catherine Martinson @ 14:11

Philippe Nantermod, le chantre de l’anéantissement du droit de recours des associations de protection de la nature en Suisse, (si c’était une fille, on dirait la passionaria), est le fils du directeur des remontées mécaniques du val d’Illiez. Toute son enfance durant, il a entendu son père se plaindre du WWF et de Pro Natura, qui bloquaient le développement des remontées mécaniques de la station, donc il s’engage corps et âme pour la suppression de ce droit.

C’est clair qu’à force d’assécher des marais protégés ou pomper l’eau des lacs de montages, qu’à force de projets illégaux détruisant les milieux naturels du coin, les associations sont intervenues. Mais qu’ont-elles obtenu? que les intervenants se mettent autour d’une table pour planifier ce domaine partagé entre trois communes, sur lesquelles plusieurs sociétés de remontées mécaniques sont actives. Le but? de définir ce qu’on fait et ce qu’on ne fait pas. Où sont les milieux à protéger, où passent les pistes de ski. La bonne chose à faire. Il a fallu malgré tout faire un gros sacrifice: le vallon de They, encore intact, verra une nouvelle installation sur sa pente nord. En contrepartie, on démonterait des installations en face sud, sur la station des Crosets. Et c’est là que la machinerie de la négociation s’enraye.

La commune de val d’Illiez refuse cette planification. Car elle ne peut plus acheminer les skieurs vers ses hébergements satellites, comme Champoussin. Haro sur le Val d’Illiez? ce sont eux les méchants? soit dit en passant, on se rendra compte que c’est bien à cause de cette commune que le processus est par terre, et non à cause des associations.

Mais voyons un peu: est-il logique de démanteler des installations existantes pour en ouvrir des nouvelles dans une zone intacte? si tout le monde était raisonnable, on reprendrait les négociations sur ce point d’achoppement: on dirait: le vallon de They est un nouveau vallon de Réchy. Les communes de Morgins et Val d’Illiez auraient ainsi une destination pour les touristes d’été ou les amoureux de la randonnée et du calme.  La commune de Val d’Illiez pourrait acheminer ses touristes vers le domaine skiable des Crosets, qui de toute façon est relié aux pentes nord sur la France, et le tour serait joué. Et tant pis si les raisons de la commune de Val d’Illiez ne sont pas les mêmes que celles des protecteurs de la nature: on pourrait ainsi sauver un vallon de la mécanisation et débloquer le noeud Illien.

Non?

Publicités

13.11.2008

Un dimanche à pied

Filed under: De tout et de rien — Catherine Martinson @ 0:06

Sans être un modèle en terme de mobilité écologique, je me fais parfois vraiment plaisir en n’utilisant que mes pieds le week-end. Ce dimanche, c’était plutôt réussi, voyez plutôt:

Parties à deux sous un ciel gris, en quelques enjambées nous traversons le canyon de la Sarine par la vieille ville de Fribourg et hop, nous voilà déjà dans les prés où paissent quelques moutons. Vue imprenable sur la roselière de la Maigrauge. La chappelle de la Lorette et les murailles de la ville se pavanent dans les couleurs automnales.

Puis ce sont les champs, le hameau de la Pierrafortscha et son étang romantique, semé de feuilles lumineuses. Des haies douces, des chevaux paisibles, un vent … un peu atlantique, qui requinque l’atmosphère plutôt agreste.  De retour à Bourguillon, le temps d’un café, c’est au pas de course que je reprends mes pérégrinations, car Flore me quitte pour ses devoirs. Hameaux, forêts et prairies, le soleil se lève…et transforme la tranquille Singine en tapisserie flamboyante. C’est que cet automne tardif a étalé ses rousseurs et ses lumières brunies sur tous les bosquets du district!

Les sentiers sont élastiques sous les pieds, parfois il ne sont plus qu’un vague creux qui serpente, faiblement marqué, dans les feuilles. Comme un faible signal d’amitié. Je trotte au dessus du ravin du Gottéron, en suivant la lisière sinueuse. Et quand parfois un grand bien être passe au travers du corps et de l’esprit, il faut lever les yeux: on est en train de passer sous des chênes. Bienveillants et dorés, ils balisent mon parcours de multiples bonheurs…

12.11.2008

Avenir de nos stations de ski

Filed under: De tout et de rien — Catherine Martinson @ 23:48

telepheriplonk1

Le prix de l’innovation est décerné à Plonk et rePlonk. Notre tourisme alpin est durablement assuré. Qu’on se le dise!

😉

07.11.2008

Votations du 30 novembre – droit de recours (1)

Filed under: Politique...chaud! — Catherine Martinson @ 22:06
Tags: , , ,

Il est temps que je reprenne la plume…je veux dire, le clavier. Nous allons vous et moi, parler de politique ces prochains jours. En effet on se bat depuis quelques mois sur un sujet politique malheureusement abscons pour la majeure partie d’entre vous, mais absolument vital pour quiconque veut préserver la nature, le patrimoine et l’environnement en Suisse. 

Pas drôle le sujet? Ni émouvant ni passionnant? eh bien sachez que si, sur le bon conseil des radicaux, on raye ce droit de la carte (pardon, de la loi), on pourra toujours courir pour protéger la nature, éviter que l’on construise des parkings à étage dans des roselières, des centres ludico-commerciaux en pleine nature, que l’on bétonne les les derniers rivages ou que l’on rase un château pour faire de la place.

Le parti radical est bien prétentieux lorsqu’il prétend qu’une fois ce droit aboli, on retrouvera prospérité, emplois, richesse et bonheur.

pinocchio_3ak

Bof…sans rire?

Jusqu’à la crise financière, tout allait bien en Suisse non? les entreprises affichaient des taux de croissance rebondis, même si les associations veillaient au grain. C’est bien le libéralisme sauvage et l’appât du gain qui ont fracassé le système économique mondial et provoqué la récession, et non l’écologie.

Alors ne vous laissez pas berner par l’initiative du parti radical, il faut voter NON le 30 novembre, contre l’abolition du droit de recours.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.